Invitation aux administrateurs

Nous tenons à vous inviter de participer à un projet qui implique un partenariat entre des chercheurs de l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB), des représentants du Ministère de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail ainsi que des administrateurs de l'UNB, l'Université St. Thomas, l’Université Mount Allison et de l'Université de Moncton.

Certains font face à de nombreux défis, soit financiers, familiaux, sociaux ou même culturels qui les empêchent de soumettre une application à l'université. Malgré qu’ils aient peut-être la capacité naturelle, ils n’ont pas nécessairement les qualifications ou les compétences requises pour obtenir un emploi dans la province ou dans la région. Ils sont donc également le groupe pour lequel une intervention pour accroitre la scolarisation postsecondaire produira les plus grands avantages. Le projet est donc orienté vers ce groupe de finissants. 

Grâce à la participation à un séminaire sur les tendances du marché du travail, 300 élèves de la douzième année, parmi douze écoles secondaires au Nouveau-Brunswick, recevront des informations sur les prochaines pénuries sur le marché du travail dans la province. Les écoles secondaires choisis reflèteront la diversité de la province, et comprendront des écoles anglophones, francophones et des écoles dans des régions où il y aura une plus haute population à prédominance autochtone.  Les séminaires auront lieu pendant les heures scolaires, sont interactifs et sera environ une heure. Après le séminaire, nous allons demander aux élèves de remplir un court sondage, fournir quelques renseignements démographiques, leurs plans et leurs impressions de l'information reçue. Pour la moitié de ces élèves, ce sera essentiellement la mesure de leur participation active dans le projet.

Ils feront partie du «groupe de contrôle». Dans l’autre moitié des écoles, nous allons recueillir les informations nécessaires pour aider les élèves à soumettre une demande d’admission aux quatre universités de la province ainsi que de fournir des informations sur l'aide financière qui leur est disponible. Ces étudiants feront partie du «groupe expérimental ».  Les frais de demande de l'université seront payés pour ces élèves par le financement que nous avons reçu du Conseil de recherches en sciences humaines. Nous veillerons également à ce que les notes finales des étudiants soient transmises aux universités appropriées.

 Après qu’ils aient acceptés de participer, les écoles seront assignées au hasard pour faire partie soit du groupe de contrôle ou du groupe expérimental.  Nous allons ensuite suivre les parcours postsecondaires de tous les étudiants en utilisant leur « New Brunswick Education Number » afin de voir s’ils se sont inscrits dans l'une des universités de la province,  d’identifier leur domaine d'études, et l'année de leur achèvement. La recherche permettra de comparer les voies postsecondaires des étudiants dans le groupe de contrôle avec ceux dans le groupe expérimentale et avec le reste de la population des élèves dans la province. Pour les 150 élèves du groupe expérimental qui décident de s'inscrire à l'université, nous communiquerons avec eux aux cours de leurs études afin de faire un suivi et de poser d'autres questions par rapport à leur parcours postsecondaires.